Petite Philosophie Positive

Sortez de votre Zone de Confort

Notre vie commence où s’arrête notre zone de confort.

Jusqu’à il y a 9 mois, j’étais quelqu’un de trrrrès raisonnable. J’évitais de prendre des risques dans beaucoup de domaines. Je me complaisais dans ma zone de confort, ma routine. Malheureusement être dans cette zone est un peu comme se tenir en équilibre au bord d’un précipice dont on ne verrait pas le fond à cause d’un épais brouillard. C’est inconfortable. Lentement mais sûrement on ressent un mal être, une insatisfaction.  Cependant on est terrorisé de sauter car on ne sait pas ce qui peut nous attendre au fond.

Et pourtant, je peux vous garantir que derrière ce brouillard il y a un trampoline pour nous permettre de rebondir encore plus haut. Il s’agit simplement de sauter. Oui la descente peut être plus ou moins longue. Mais si on le veut , on peut rebondir tellement plus haut.

Notre vie commence où s’arrête notre zone de confort. Je l’avais oublié. Pourtant, il y a 10 ans j’ai sauté de ma falaise pour une année d’échange universitaire en Asie. J’ai quitté une petite vie de fille sage et de première de classe loin de ma maman et de mes amis. Et ce fut la première expérience épanouissante de ma vie . J’ai renouvelé cette prise de risque avec une expatriation aux Etats-Unis. Cette expérience là ne fut pas que positive mais j’ai énormément appris sur moi même. Et le cadeau de cette histoire est le point de départ de mon développement personnel. Un nouveau saut du bord de ma falaise m’a amenée à présent en Suisse où j’ai trouvé le bonheur avec mon mari et ma fille. Ne vous dites pas que ce que vous faites est angoissant mais que c’est passionnant sinon vous ne sauterez jamais.

N’allez pas où le chemin peut mener. Allez où il n’y a pas de chemin – et laissez une trace. Ralph Waldo Emerson

Il est quasiment automatique de suivre le chemin de nos parents, de faire ce que l’on attend de nous ou de continuer à faire ce que nous maîtrisons. Ce n’est pas risqué. L’échec n’est pas envisageable. Mais si la peur d’échouer est ce qui nous dirige alors nous n’irons jamais découvrir de nouvelles choses, rencontrer de nouvelles personnes… Nous ne connaîtrons jamais ce sentiment de fierté, d’accomplissement et de dépassement de soi.

Il est toujours bénéfique de se fixer des objectifs petits ou grands mais toujours atteignables et qui sortent de notre zone de confort. L’objectif doit aussi être mesurable afin de pouvoir savoir quand il est atteint. Mon objectif à moi est de monter ce blog avec vous et d’en faire , en une année, une source de positivisme pour qui en aurait besoin. L’objectif de mon mari, le père de ma fille et ma plus grande source de dépassement de moi, est d’ici un an de pouvoir faire un triathlon. Chacun peut se fixer son objectif à lui et foncer !!! La vie est trop courte pour rester sur place trop longtemps !!!

 

pour une année d’échange universitaire en Asie.

Et vous qu'en pensez vous ?