Sur ma Route

On s’était dit rendez-vous dans un an…

Il y a presque une année je prenais une décision.

Il y a presque une année je prenais une décision. Au lieu de courir après mon couple pour essayer de le sauver, j’allais tout d’abord prendre soin de moi et m’aimer moi-même. J’ai ainsi profité d’un voyage en Asie pour mon travail afin de me recentrer sur moi. J’ai, ainsi, pris le temps de prendre soin de mon corps. Je me suis mise aux exercices réguliers. Rien d’extraordinaire. Juste prendre une routine : un peu de cardio doux et des abdos. Je me suis vite rendue compte que l’on y prend habitude et goût et surtout que, même après une journée éprouvante, cela me redonnait un bon coup de fouet.

J’ai aussi décidé d’accepter de prendre plus de temps pour moi dans la salle de bain ; prendre soin de mes cheveux, de ma peau, me maquiller, … Et tout ça non pas pour plaire aux autres mais pour moi-même. Je ne voyais plus cela comme une perte de temps. Il s’agissait ici d’instaurer un rituel où pendant un instant j’étais ma plus grande priorité et je prenais soin de MOI. Petit à petit, je me suis mise à me redécouvrir dans le miroir ; à oser regarder les détails de mon visage et finalement à me connaître. Je n’étais pas parfaite et ne le suis toujours pas mais je me suis, dans un premier temps, focalisée sur ce que j’aimais et non pas sur ce que je voulais changer.

Je voulais défier le regard des autres, leur sourire, les voir quoi…

Enfin, ma dernière grande étape de ce voyage : Redresser les épaules (ouvrir le fameux plexus solaire dont parlent certains), lever la tête et regarder autour de moi. Je voulais défier le regard des autres, leur sourire, les voir quoi… En effet, quelque part entre mes 20 ans et mes 30 ans, j’ai arrêté de regarder les gens, de réellement voir ce qui m’entourait. Mon regard ne soutenait pas celui des autres. Il l’évitait. Je détournais systématiquement mes yeux en regardant le sol. De peur de quoi ? De tomber dans un trou qui m’emporterait à jamais ? Peur du jugement ? Peur de voir dans les yeux des autres se refléter mes défauts?? Mais en sortant de ma zone de confort, à lever la tête, lever les yeux, là j’ai vu des regards doux, des sourires, de l’intérêt. Oui oui…j’étais digne d’intérêt !!! Je l’avais, en fait, peut-être toujours été mais je ne le voyais plus…

Alors me voici assise à nouveau dans un avion direction Shanghai. Un an plus tard… J’en ai fait du chemin, j’en ai encore beaucoup à faire. Mais ce voyage, il y a un an, fut le début de mon aventure. L’Asie aura toujours une très grande valeur à mes yeux car elle aura toujours cette faculté de me révéler à moi-même. Je vais donc aujourd’hui rendre symboliquement visite à celle que j’étais il y a 1 an pour la prendre dans mes bras et lui dire combien elle peut être fière de ce qu’elle a décidé d’entreprendre.

Et vous qu'en pensez vous ?