Petite Philosophie Positive

Ces Princesses qui ont du Caractère ou Comment trouver le bon Equilibre Educatif.

Elle est simplement parfaite et lisse. Rien ne dépasse.

Ce weekend, je regardais un Walt Disney avec ma petite puce. Un moment toujours très fort en émotions pour moi car je retrouve, à ce moment-là, la petite Marine qui est en moi. Je ris, je pleure et je me scandalise comme si ma vie en dépendait…. J’adore ! Bref… Cette fois-ci, la demoiselle avait choisi Blanche Neige. Et, allez savoir pourquoi, au lieu de me plonger dedans, à mon habitude, je me suis alors lancée dans une réflexion des plus philosophiques.

Je regardais cette Blanche Neige, fade et lisse à souhait, et me mis à la comparer à ces nouvelles héroïnes modernes, telles que Vaiana par exemple. Blanche neige se laisse clairement exploiter par sa belle-mère avant de se faire exiler dans la forêt. Elle n’a principalement qu’un seul objectif… rencontrer son prince. Elle ne se met pas en colère et n’a pas vraiment de défaut. Ici, notre princesse est simplement parfaite et lisse. Rien ne dépasse.

Apprendre le respect à ma puce tout en la laissant s’exprimer.

Arrive alors Vaiana qui a un destin, une passion. Et ce n’est pas de rencontrer son prince charmant. Elle se cherche elle-même. Elle défiera la volonté de son père, qui, voulant la protéger, l’empêche d’écouter sa mission. Ici, notre héroïne ne pourra résister à son destin et partira pour revenir, par la suite, vers sa famille épanouie, fière et accomplie. Cette Vaiana a un sacré caractère. Elle n’est pas parfaite mais apprend de ses erreurs. Et surtout, elle se questionne et n’hésite pas à exprimer ses besoins et ses envies. Bref… Elle pétille de vie.

Forcément, nos enfants, et là bien sur je parle de ma petite fille, s’identifient à leurs héros ; ils veulent être comme eux. On m’a dit récemment que  « les gosses d’aujourd’hui, ont un sacré caractère », comme leurs héros. Le livre que j’avais lu sur les émotions de l’enfant m’est alors revenu immédiatement en tête. Et je me suis alors demandée ce que je préférais : dépenser mon énergie quotidiennement à apprendre le respect à ma puce tout en la laissant s’exprimer. Ou briser sa personnalité pour en faire une petite fille sage.

Alors oui, elle ne dépasserait pas d’un poil et quelque part, nous parents, sommes toujours un peu flattés quand on nous dit que notre enfant est parfait…  Mais plus tard, l’angoisse me rongera de savoir si elle s’intègre, si elle est assez forte pour ne pas se laisser dominer ou manipuler. Et surtout, surtout, je me demanderai si elle se donne les moyens de réaliser ses rêves…

L’aventure en vaut la peine !

Oui les enfants d’aujourd’hui prennent beaucoup plus de place qu’avant. Mais pour moi, l’important est d’inculquer à ma fille le respect de soi et des autres. Cela passe par la compréhension du fait qu’elle n’est pas la reine au sommet de la pyramide mais un membre de la famille comme les autres. Elle apprend petit à petit à nous laisser notre espace et comprend que nous aussi, adultes avons des besoins qui ne tournent pas exclusivement autour d’elle.

Aujourd’hui je vois ce petit bout de femme se développer. Elle a confiance en elle : elle n’a pas peur de demander les choses et d’exprimer son avis. Elle n’a pas peur d’aller vers les autres et de prendre des risques. Mais elle connait aussi l’affection, l’empathie, l’écoute, le partage et le respect. Ces derniers points sont un travail de tous les jours, car cela reste un petit bout de chou de 3 ans avec ses idées fixes, ses pétages de plombs en fin de journée et ses envies. Mais l’aventure en vaut la peine !

Alors moi je dis, vive Vaiana !!!

2 commentaires sur “Ces Princesses qui ont du Caractère ou Comment trouver le bon Equilibre Educatif.

  1. C’est fascinant, je trouve, à quel point on en découvre sur nous-mêmes en accomplissant notre mission de parent. Je ne suis pas encore arrivée aux héroïnes des Disney, mon fils a à peine deux ans, mais ce que tu décris me parle. Mon enfance n’est pas si loin et je me souviens à quel point j’avais peur de décevoir en n’étant pas la meilleure de la classe, alors que quelques années auparavant j’étais une sauvageonne toujours dehors dans un monde de petites filles au carré lisse. Ces nouvelles princesses sont une source d’inspiration et il me tarde de les découvrir. Car quand il s’agit de princesse il n’y a pas d’adulte qui tienne 😉

    0
    1. Coucou Aurélie… Je me prends effectivement mes propres faiblesses en pleine figure au quotidien et c’est fabuleux ! Je crois qu’au final, mon mari et moi même grandissons en même temps que notre puce. J’aurais aimé être beaucoup plus libre et « sauvageonne  » était enfant au lieu de chercher à être parfaite à tout prix…. Mais il n’est jamais trop tard. Donc aujourd’hui, petit à petit, c’est la petite fille en moi que je libère 🙂

      0

Et vous qu'en pensez vous ?