Sur ma Route

Le Doute – Ne vous Arrêtez pas à la Premiere Remise en Question

La remise en question était là.

Oui, je sais… Mon dernier poste remonte à plus d’une semaine. Et ce car j’ai pris une grande décision : Je ne posterai, ici, que par plaisir et non pas par devoir. Vous ne lirez donc que des articles inspirés par des sujets qui me tiennent à cœur et non pas simplement des articles pour tenir une échéance. Alors, je m’excuse pour ceux et celles qui attendaient l’article de la semaine dernière. Désolée de vous avoir fait faux bond car, jusqu’ici, j’ai toujours été au rendez-vous. J’avais, pourtant, bien commencé à écrire un petit quelque chose. Et, malheureusement, même après 3 ou 4 relectures, je ne me suis juste pas sentie inspirée par ce dernier.  Je n’arrivais tout simplement pas à y mettre ce petit coup de peps qui me faisait, généralement, sourire et qui me donnait ce plaisir d’écrire.

Je me suis alors demandée pourquoi cette page blanche ? Que se passait-il ? J’ai fermé mon ordinateur et je me suis recentrée sur moi-même.  Et là, c’est devenu clair… Le doute… Voilà ce qui était en train de se passer. La remise en question était là. Suis-je sur le bon chemin? Suis-je réellement animée par tout ça ou est-ce juste une histoire que je me raconte à moi-même ? Peut-être que tous ces articles et la personne que je deviens n’est juste qu’une façade pour donner bonne figure… Et que se passerait-il si quelqu’un faisait tomber le rideau ? Pourrais-je m’effondrer ?

Do I walk the talk ?

Et bien vous savez quoi ? Cela m’a fait énormément de bien de me retrouver face à ce doute. A prendre le temps de me poser, d’y penser et d’y trouver une réponse rassurante : Tout ça c’est bien moi. Et oui la nouvelle personne que je suis en train de devenir est bien la version inspirée de moi-même. Et ce profondément et non pas uniquement pour donner bonne figure. Cela m’a aussi permis de comprendre que douter peut arriver même aux plus confiants et sûrs d’entre nous.

Il y a, en effet, toujours trois phases dans un apprentissage. Celle où l’on absorbe de l’information, où l’on apprend. Puis, il y a la phase où l’on intègre réellement et l’on applique. Et la troisième phase est celle de réflexion. Celle où l’on se retourne, ou l’on se met face à un miroir et où l’on s’évalue. On se pose, alors, une question fondamentale que je vous donnerais d’abord en anglais car c’est la meilleure illustration possible : « Do I walk the talk ? ». Nous pourrions traduire cela éventuellement par : Est-ce que j’applique moi-même ce que je prêche ? Il est finalement sain de faire cette troisième étape. Oui, certes, il est possible que nous nous rendions compte d’ ajustements à faire. Et c’est parfait. Cela ne veut pas dire que le chemin choisi initialement était le mauvais.

Ai-je réellement un impact ?

Je peux vous imaginer à me lire, à être curieux et vouloir me demander : Mais quels étaient ces doutes que tu as traversés cette dernière semaine ? Et bien, puisque c’est vous, je vais vous le dire. Ils étaient liés à mes trois projets personnels. Le premier doute était sur ce blog même. En effet, j’avais commencé ce blog avec des papillons dans le ventre à chaque publication d’article. Puis, j’ai commencé à me sentir redevable de vous livrer un article par semaine. Une pression que je me suis mise seule surement par automatisme de mon égo

Cependant, chaque article me demande de trouver en moi ou en mes expériences de vie des sources d’inspiration qui le rendront unique et original… Et la semaine dernière… Je n’étais pas inspirée. Mon esprit était absorbé par d’autres sujets. J’étais alors frustrée face à un article qui ne me satisfaisait jamais. J’ai donc pris la décision, avec grande satisfaction, de ne pas publier cette semaine-là. Et comme je le disais dans l’intro, je ferai en sorte d’appliquer ce raisonnement jusqu’à la fin de mon chemin avec vous (et oui nous ne faisons cette route ensemble que pour une année… vous souvenez vous?).

Parlons à présent de mon second doute. Il était sur mon boulot même. Mon doute est directement lié à un article que je vous avais écrit dernièrement sur le manque de considération plus humaine au sein de nos entreprises. Et la semaine dernière, je me suis surprise à remettre en doute ce combat. Je me demandais si mon énergie était bien placée au bon endroit. N’était-ce pas se battre contre des moulins à vent ? Avais-je réellement un impact ? Avais-je réellement une attitude exemplaire pour prêcher cette bonne parole là ? Cette remise en question fut, elle aussi, magnifiquement bénéfique car elle m’a aidée à changer d’approche mais aussi de perception quant à certaines personnes. Merci à toi Mr le Doute !

 Etes-vous bien sur la route que vous souhaitez ?

Enfin, ma dernière remise en question était liée à ma nouvelle mission de vie dont je vous avais aussi fait part. Je ne pourrai me lancer dans cette aventure que si j’incarne moi-même les valeurs fondamentales de ce grand projet. Comment pouvais-je être légitime dans ce projet personnel si je doutais déjà de ma légitimité au sein de mon emploi actuel ? Les réponses vinrent d’elles même alors que je décidais de changer d’approche et de perception au sein de mon équipe actuelle. Me revoilà donc gonflée à bloc pour continuer mes aventures !

Vous aussi n’hésitez pas à ralentir, à arrêter votre roue de hamster pour une petite réflexion. Etes-vous sur la route que vous souhaitez ? Y-a-t-il un cap à ajuster? Les doutes ne veulent pas forcément dire que vos choix n’ont pas étés les bons. Au contraire, ils peuvent aider à les confirmer ou à les ajuster. N’ayez pas peur.

Et vous savez quoi… Je viens de relire cet article et les petits papillons sont bien là !

Et vous qu'en pensez vous ?